Biographie/Contact

 

Livres

Articles

 

Actualité

  • Des événements sont à venir, restez en ligne!

Derniers articles et livres...

  • Fraternité républicaine

    Fraternité républicaine Conférence Université Paris-Descartes, 25 Janvier 2017   « A quoi engage la fraternité, dans la devise de notre république ? »   L’éthique appartient à tous les humains, et ses grandes lignes sont universelles : le bien est l’union, le lien, et le mal est la séparation, la haine, la guerre. Nous trouvons cela dans toutes les cultures et sociétés du monde, dans le temps et l’espace (quand la séparation est donnée pour un bien, comme le racisme, ensuite il y a repentir). « Le sentiment désintéressé sera satisfait si l’usage des fruits est rendu commun, conformément au proverbe que entre amis tout

  • La politique de Boutang, lecture critique

    publié dans La Nouvelle Revue universelle, n°45, été 2016 La politique de Boutang, lecture critique  1   Nietzsche disait que Platon, las du désordre héraclitéen, avait finalement écouté Socrate qui lui parlait d’un bien et d’un beau impassibles et exemptés de changement. Pierre Boutang vit dans le désordre héraclitéen, qui définit le moment post-moderne. On pourrait traduire par là un moment relativiste, où le bien et le mal se confondent au point que le vocabulaire de la perversion a été banni. Naturellement, Héraclite n’était pas relativiste en ce sens, lorsqu’il disait que « le chemin qui monte et le chemin qui

  • La signification de la mortalité du vivant

    publié dans L’homme augmenté conduit-il au transhumanisme ? Parole et Silence 2016 La signification de la mortalité du vivant Dans l’affaire de l’immortalité à portée de main, il y a la négation de la nature au sens de la phusis, au sens de la généalogie des êtres. Inscrite non plus sous le signe de la re-naturation collective des sociétés (d’où la terreur) mais sous le signe de la volonté individuelle de re-naturation, la société post-mortelle n’impose pas l’immortalité, elle la permet et la propose comme un droit. Les vœux les plus fous des humains naïfs, ou bien ivres de puissance,