People

Gabrielle Cluzel : mari, vie professionnel, etc.

Gabrielle cluzel : mari, vie professionnel, etc.

Rédactrice en chef pour Boulevard Voltaire, Gabrielle Cluzel est une journaliste et auteur née en 1971 en France. Bien qu’ayant fait une formation en finance qui ne la destinait pas à une carrière journalistique, c’est sur le tard qu’elle se tourne vers l’écriture, elle est l’autrice de chronique sur le vif dans famille chrétienne et de plusieurs autres ouvrages polémiques. Gabriel Cluzel scrute et analyse les mouvements politiques et culturels. Malgré le fait qu’on sache très peu de choses sur sa vie privée, elle est mariée et mère d’une grande famille. Découvrons alors qui est cet homme qui fait partie de sa vie depuis des années.

Vie professionnelle

Gabrielle Cluzel, le Bac scientifique en poche, décide d’aller poursuivre ses études de finances à Dauphine. Des études qui finalement ne l’ont guère passionnée. Par la suite, elle est passée par un cabinet de recrutement puis s’est retrouvée dans l’enseignement. Déjà mariée à cette époque, elle quitte ensuite Paris pour la province où elle va remporter un concours de nouvelles. Ce concours lui ouvre les portes de la presse régionale puis nationale, et c’est le début d’un amour pour l’écriture. 

Ses publications

De 2003 à 2005, elle publie deux romans qui sont couronnés par le prix de renaissance, en 2006. « Rien de grave, et un soupçon d’inconnue ». Avec humour et ironie, ces nouvelles témoignent d’un style acerbe présent dans ses ouvrages. Elle publie un troisième ouvrage : « Méfiez-vous de la France bien élevée ! », il fait suite à la manif pour tous. Plein d’humour et de légèreté, l’ouvrage analyse les forces, les faiblesses et l’avenir de ce mouvement né en 2013. C’est une réponse à la loi sur le mariage homosexuel. Cet ouvrage est édité par les éditions mordicus. Elle sort après cela son quatrième ouvrage : « Adieu Simone ; les dernières heures du féminisme ». 

Dénoncé avec humour et légèreté, cet ouvrage se présente comme le réquisitoire d’une femme confrontée aux impasses du féminisme contemporain. L’argumentaire reste dans la polémique et ce n’est qu’un pamphlet critique du féminisme contemporain. La maison d’édition c’est le centurion 2016. Quatre années plus tard, en février 2020, elle sort : Enracinés ! Nous sommes tous des héritiers ». Publié aux éditions Artège, l’ouvrage est un plaidoyer en faveur de la bourgeoisie catholique de province. Elle oppose ainsi les immobourgeois aux courgeois, c’est-à-dire la bourgeoisie enracinée et la bourgeoisie mondialisée. 

Son parcours professionnel 

Débutée dans un cabinet de recrutement anglais, elle devient ensuite professeur et auteur. Après la sortie de ses nouvelles en 2003, 2005, elle devient chroniqueuse de la revue, Monde et Vie. Gabriel Cluzel dans la rubrique « Femmes et familles » se spécialise sur toutes les thématiques en rapport avec la femme et la famille. Elle séduit les lecteurs par la qualité de ses chroniques et crée sa propre chronique :  sur le vif. Elle anime également durant la période d’octobre 2010 à mars 2017, le libre journal de la famille et de l’éducation sur une chaîne de radio. En 2012, elle contribue au site Boulevard Voltaire fondé par Robert Ménard et Dominique Jamet. Elle se fait mieux connaître en 2013, dans son ouvrage Méfiez-vous de la France bien élevée, qui est une analyse du mouvement de la manif. 

En 2017, elle est nommée rédactrice en chef de Boulevard Voltaire. Depuis 2021, Gabrielle fait partie de l’équipe des chroniqueurs d’Europe1. Ses journées, elles les passent en lisant la presse, en rédigeant ses articles, et en s’occupant du site Boulevard Voltaire. Elle affronte régulièrement sans ciller les détracteurs de tout genre sur les plateaux de télé. Grâce à son regard affuté, son esprit mordant et sa plume subtile, sa chronique hebdomadaire est devenue un rendez-vous très prisé des lecteurs de FC. Aucune manif, aucun reportage ou une sortie de messe n’y échappe. Catholique assumée, elle passe au crible l’actualité et les mœurs de nos contemporains. 

Vie familiale

Très discrète sur sa vie privée, quand on demande à Gabrielle de parler un peu d’elle, elle évoque tout d’abord des figures fortes qui l’ont marqué. Ses grands-parents et particulièrement son grand-père qui est mort à la guerre de 1914. Bien qu’elle ne l’ait pas connu, la famille l’a toujours rendu présent à travers de nombreux écrits. Ensuite sa grand-mère, elle parle d’elle en comme d’une femme admirable semblant tout droit sortie du roman d’Alice Ferney, intitulé l’élégance des veuves.  Gabrielle Cluzel est catholique, mariée et mère d’une famille nombreuse

Du fait qu’elle tient énormément au respect et à garder sa vie privée, il n’y a pas grand-chose à dire sur elle dans ce domaine. Cependant, benjamine d’une famille de quatre enfants, elle a grandi avec des parents lettrés. Le père était un militaire et sa mère est passée par l’école des Beaux-arts. Étant adolescente, elle était déjà passionnée de la littérature française présente dans la bibliothèque familiale. Les auteurs comme : La Varende, Bazin, Balzac, Mauriac, Benoit, etc. ont nourri son adolescence. Les réseaux sociaux sont partout et ils prennent une place importante dans notre quotidien. Si certaines personnalités adorent partager leur vie avec leurs nombreux abonnés, d’autres en revanche préfèrent rester discrets. 

C’est le cas de Gabrielle Cluzel, non seulement son mari n’est pas très visible sur les réseaux sociaux, mais elle parle rarement de lui.  Les quelques phrases qu’elle a pu dire de lui c’est que c’est à 19 ans qu’ils se rencontrent. Il deviendra plus tard son mari et le père de ses nombreux enfants. Elle continue en disant que leur première nuit ensemble fut placée sous le signe de la double protection. Cela voudrait dire pilule pour elle et préservatif pour lui. Elle est aujourd’hui mère de 7 enfants âgés de 23 à 8 ans. À la question de savoir comment trouve-t-elle le temps pour écrire, elle fait encore une fois de plus allusion à son mari. Elle dit : « mon mari m’aide beaucoup, c’est lui qui prépare les enfants avant l’école ». Cependant, elle se lève très tôt, vers 5 ou 6 heures. C’est un moment selon elle privilégié pour écrire, car elle a les idées claires à ces heures. 

Malgré le fait qu’elle ait une vie privée increvable, Gabrielle Cluzel parle difficilement de sa vie privée moins encore de son mari. Homme très discret, quelques photos de son mari qu’on a pu voir c’est lors de son mariage. Ce qu’on sait de Gabrielle c’est qu’elle est une femme qui a des qualités, c’est une femme mariée, une mère de famille. Elle dit que lorsque ses enfants rentrent de l’école, ils font leurs devoirs assis près d’elle, ils l’ont toujours vu travailler. Cette oratrice redoutée et chroniqueuse de talent dont les fidèles lecteurs dévorent chaque semaine la chronique, parle très peu de sa vie privée. Elle fait partie de ces célébrités qui ont su dissocier vie privée, vie professionnelle. Si bien que les internautes sont à l’affût de la moindre information concernant sa vie privée. 

Conclusion

Gabrielle Cluzel est titulaire d’un Bac scientifique, après avoir suivi des études de finances, elle se retrouve dans un cabinet de recrutement. Puis elle se reconvertit à l’enseignement. Déjà passionnée de lecture dès son adolescence, elle remporte par la suite un concours de nouvelles et c’est le début de sa carrière d’écrivaine. Elle a publié plusieurs ouvrages, mais est très discrète sur sa vie de famille et de femme mariée. Chercher à savoir qui est son mari, il faut poursuivre les enquêtes. Mais comment, quand cette célébrité ne nous donne aucune piste!