Bien-être

Deuil périnatal : pourquoi y consacrer une journée?

journée du deuil périnatal

La perte d’un bébé est une énorme tragédie pour les parents. En effet, c’est tellement douloureux pour eux de ne pas voir la grossesse arriver à terme. Et la plupart du temps, ils sont abandonnés à eux-mêmes, ils ne reçoivent aucun réconfort pour mieux faire leur deuil. C’est pourquoi il a été institué une journée planétaire du deuil périnatal fixée le 15 octobre pour pouvoir soutenir les parents et sensibiliser le monde dans cette situation particulièrement difficile.

 

Définition périnatalité

Pour pouvoir comprendre l’essence même de cette journée, il faut d’abord savoir ce que c’est que la périnatalité, d’où l’expression  deuil périnatal. Il s’agit  d’un ensemble de situations qui renvoient à la venue au monde d’un bébé : souhait d’enfanter, conception, accouchement. La durée de périnatalité s’étend  entre la 2e semaine des troubles menstruels et le 7e jour qui succède à la naissance. C’est la période où le processus de développement d’un futur nourrisson se déclenche.

Ainsi, on énonce le deuil périnatal au moment où le bébé décède lors de la grossesse ou quelques jours suivant l’accouchement. C’est une circonstance douloureuse et assez difficile à surmonter pour toute la famille : des parents aux grands-parents, en passant par la fraternité et oncles, mais également les amis proches. Les raisons d’un décès périnatal sont multiples : infection, malformation, maladie, incident, accident… Plusieurs causes peuvent entraîner la mort prématurée de ce petit être innocent et fragile.

 

Une journée de sensibilisation

Ce type de deuil est jusqu’à nos jours un sujet tabou, dont il est presque interdit de parler. C’est pourquoi, il a été instauré une journée universelle de sensibilisation qui se célèbre chaque 15 octobre. Le but de cette démarche est d’encourager  les échanges à ce propos, vulgariser cette épreuve afin de pouvoir davantage en parler librement, sans contrainte. Énormément de couples pendant cet événement triste se sentent mis à part après le décès de leur enfant. Ils ressentent l’éloignement  de leur entourage, sans doute par peur de heurter leur sensibilité ou parfois ils ne savent pas comment aborder le sujet.

C’est pourquoi, lors de cette journée, des actions sont mises en place pour éduquer la population sur la conduite à tenir. Car les parents en cette période ont besoin de l’amour , du réconfort et du soutien de leur famille et amis. Perdre un enfant est une situation profondément atroce, il est donc primordial d’épauler les personnes endeuillées au lieu de les abandonner à eux même.

 

Un hommage à l’enfant perdu

Cette journée est une commémoration au petit être parti trop tôt. En effet, il est plus que normal de lui rendre hommage. C’est la raison pour laquelle ce jour, les parents posent des actions comme semer un poirier pour qu’il  deviennent un arbre robuste fort et durable. Celui-ci est le symbole de l’innocence  de l’ange disparu.

Pour des actes plus simples mais également marquants, vous pouvez poster des messages affectueux et touchants sur les réseaux sociaux : ça peut-être une anecdote de la période où vous étiez enceinte, un poème en la mémoire de l’enfant, une lettre ou des paroles d’une chanson vous le rappelant. Vous pouvez également assister à des cafés de rencontre ou vous rendre dans une association d’accompagnement pour côtoyer les membres qui sont passés par la même situation que vous. Vous pouvez aussi portée des bandeaux de couleur rose et bleu qui symbolise le deuil périnatal. Il existe mille et une façon à travers cette journée de rendre hommage à votre bébé décédé super tôt.

 

Conclusion

En définitive, le deuil périnatal est un drame difficile à affronter seul. Ainsi, des initiatives sont prises pour aider au mieux les familles endeuillées et rendre hommage aux enfants disparus.